« Lorsque j’étais petite, j’étais une fenêtre. Mon père était le Toit et ma mère la Porte d’entrée. Dans un petit matin d’été, une tempête meurtrière s’abattit sur la maison. Tout le Toit fût arraché et partit dans l’aurore. Il plut très longtemps à l’intérieur. L’hiver, il faisait trop froid. L’été, il faisait trop chaud. Le bois par l’humidité omniprésente avait gonflé. Les portes mirent longtemps à se rouvrir. D’ailleurs, 17 ans plus tard, la Porte d’entrée s’ouvre toujours mal. »

Vous venez de lire le début d’une histoire que j’ai écrite en 2001. Elle raconte 17 ans d’une aventure de vie. Sa particularité est que tous les personnages sont des objets. J’ai retrouvé ce texte dans mes archives et je me suis amusée en voyant comment je parlais de ma maison. J’ai toujours eu un lien particulier avec les habitations. J’ai l’intuition du lieu. Entrer dans un endroit et vouloir repartir de suite. Sauf que maintenant, je sais pourquoi.

La banlieue parisienne m’a vu naître en 1972. J’y suis restée 25 ans. Puis, ne sentant pas trop mon avenir entre les RER et le tumulte parisien dont je ne pouvais pas profiter, j’ai pris un avion pour l’île de la Réunion, l’île où je devais me réunir avec moi-même. 4 ans plus tard, je m’installais à Lyon où je vis depuis 2003. J’aime cette ville, son architecture, son énergie, ses fleuves. Je m’y implique au-delà de mon travail. Je suis une citoyenne engagée.

J’ai une grande soif de connaissances. Je suis une adepte des documentaires en tout genre (avec une belle part pour l’histoire), des livres, des formations. Je m’intéresse à beaucoup de sujets, si bien, qu’une compréhension entraînant une autre question, l’appétit n’est jamais rassasié et l’enrichissement grandit sans même s’en rendre compte. Je fais partie des personnes qui pensent que notre temps est fait pour nous améliorer, apprendre, questionner, essayer, envisager, profiter et aimer. J’ai connu le Feng Shui lorsque j’étais dirigeante d’une société qui faisait du linge de lit pour enfant. Le lien feng shui/chambre à coucher me paraissait attirant. Il a été véritablement une découverte pour moi. J’étais séduite, curieuse d’en savoir plus. J’avais l’impression que cela allait répondre à mes questions et m’emmener au-delà de qui j’étais.

Les différentes écoles ont révolutionné ma façon de voir les choses qui m’entourent ainsi que ma définition du monde. Plus qu’un environnement décrypté, j’ai découvert toute la subtilité dont nous étions entourées. Ce nouvel atout m’amène toujours plus loin, vers d’autres horizons : la Chine ancienne, l’esprit du Tao et du Zen, la médecine et la psychanalyse de l’habitat, l’interprétation et la résonance des images, l’influence subjective des couleurs, des matières. Mais aussi la communication, les couples, les relations parents/enfants, le rapport à l’argent…

Hic et Nunc ! Je vis ici et maintenant. J’ouvre les yeux pour voir le monde, je sens mon environnement et je marche sur mon chemin qui est bordé de belles rencontres et vous en faites surement partie.