Apprendre à s’écouter pour aller mieux

Nous vivons dans un monde où nous sommes tout le temps interpellés. Du bruit, des gens, des emplois de temps de dingues. Tout est fait pour que nous passions notre vie à surfer entre nos multiples activités sans jamais nous poser de questions. Nous sommes dans le rush ou dans le plaisir futile et saupoudré. Et puis un jour, ce schéma bien huilé ne fonctionne plus. Il manque quelque chose. Nous ne savons plus, nous n’arrivons plus à lire la carte routière que nous avons devant les yeux, tout se brouille, tout se vide, tout s’emmêle. 

Il existe une solution à portée de main pour y voir plus clair : brancher nos écouteurs uniques et personnelles sur notre cœur, notre corps et notre tête. Si personne ne nous a appris à le faire, ce n’est pas un problème car l’humain est perfectible et nous pouvons décider de nous améliorer à n’importe quel moment de la vie.

S’écouter et s’étudier

S’écouter vivre, penser, respirer nous donnent des infos sur la relation que nous avons avec nous-même et avec les autres. Sommes nous exclusivement le produit de nos parents, de notre environnement, de notre éducation ? N’y-a-t-il rien au délà de ça ? Ecouter nos réactions, nos émotions nous connecte à nous-mêmes et nous fait poser les bonnes questions (s’écouter ne signifie pas ressasser, surtout pas !).  Qu’est ce qui nous met hors de nous, qu’est-ce qui nous fait pleurer et rire ? Pourquoi n’avons nous pas réagi quand ? que signifient nos silences, ce recroquevillement sur nous même ?

A mon sens, s’étudier est un gros chantier qui ne se finit jamais. Mais whaou ! Nous étudiez nous hisse vers nos vraies envies, nos appétences, nos points forts. Plus nous nous connaissons, plus nous les développons. Tout cela constitue le socle solide pour notre épanouissement personnel et celui de notre entourage.

S’écouter et se soigner

Mal au dos, à la tête, aux cervicales, à l’épaule, aux genoux, aux hanches, nous n’avons tous mal quelque part non ? (Allez, fais toi un body scann !) Les maux du corps sont reliés aux maux de l’âme. En médecine chinoise, les organes vitaux sont des indicateurs d’énergie (de Chi) et aussi des émotions négatives et positives. Nous parlons ici de négatives puisque ça fait mal. Donc si les douleurs physiques sont reliées à nos émotions, nous devons nous brancher sur elles car elles nous parlent (elles sont mignonnes finalement,  lov’U). C’est une solution alternative aux anti-dépresseurs et aux anti-douleurs. Je vous donne un exemple : j’ai souvent une douleur à l’épaule droite. Je vais chez ma super ostéo qui me dit que c’est relié au foie, qui est imbibé de sang et trop gros et tire je ne sais pas quoi (je commencerai mes études d’ostéopathe plus tard) qui me fait…une douleur à l’épaule. Et si nous regardons le tableau , le foie est relié à la colère (sans blague !). Donc, je remonte le fil. Pourquoi suis-je en colère et quand la douleur apparaît, quel est l’élément déclencheur ? Avec ce genre d’enquête, je comprends que je suis obligée de faire des choses contre ma volonté qui, sans que je m’en rende compte vraiment (car je peux enfouir mais mon foie recrache), me mettent en colère.

Bien sur nous ne pouvons pas toujours faire ce que nous voulons mais nous pouvons décider de ne pas subir.

S’écouter et s’entendre

En nous écoutant, nous orientons nos choix de vie vers ce qui nous rend heureux. Se correspondre à soi-même est compliqué. Trouver sa place est complexe et requiert du temps. Faire entrer le silence dans nos vies peut paraître une gageur et demande à installer des stratégies conscientes (éteindre la radio, la télé, se coucher plus tôt, sortir pour marcher, faire garder les enfants, refuser des invitations…). Nous aurons des fois besoin de déterrer des vieux coffres de souvenirs, bousculer certaines organisations, convenir de certaines relations toxiques, remanier notre d’hygiène de vie, et chahuter nos croyances.

Cela demande de la bravoure mais quand nous entrons en humanité avec nous-mêmes, c’est toute l’humanité qui entre en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *