Le Tao fréquente Fort Boyard !

fort boyard et la pensée taoïste

Lors d’un speed meeting, je présente mon activité. Je parle notamment d’un atelier que je donne aux dirigeants d’entreprise et aux managers qui s’intitule « Le Tao et le Management« . Une ouverture philosophe et en même temps rationnel sur l’entreprise, le monde économique et le rôle du dirigeant. Tout un programme !

Et c’est quoi le Tao ?

Ah la belle question ! Qu’est-ce que le Tao ? un mot si simple (3 lettres) et un concept si flou. Comme un jeu, une énigme que pourrait donner le Père Fouras du haut de sa tour.

Je m’épand comme un flot, je suis capable d’aller à droite et à gauche. Tous les êtres sont nés de moi sans que j’en sois l’auteur. J’accomplis mes œuvres mais je ne me les approprie pas. Qui suis-je ?*

J’ai rencontré le Tao lorsque j’ai commencé le Feng Shui. Le concept était donné mais le sens profond compliqué à appréhender. Mes valeurs, mes apprentissages m’éloignaient de ce thème, de cette abstraction, de cette perception. Lorsque je pensais enfin le comprendre, il éclatait devant mes yeux, telle une bulle de savon. Insaisissable.

Je l’ai, je l’ai.. ah je l’ai plus !

Le Tao est issu du Yi-King, qui est un livre incompréhensible stipulant des concepts fondamentaux fondés sur une croyance ésotérique, venant de Chine et datant d’environ 5000 ans !! (je reprend ma respiration).

Moi, j’habite à Lyon, je suis athée et j’ai environ 40 ans 😉 C’est vous dire l’effort intellectuel qu’il faut déployer.

Je vais tenter tout de même de vous faire comprendre une infime partie du Tao (Ô combien vaste).Car, comment expliquer clairement et rapidement le principe ultime par des mots puisque lui même est Le mot et comprend tous les mots. Vous voyez ce que je veux dire ??…

Le regardant, on ne le voit pas, on le nomme invisible. L’écoutant, on ne l’entend pas, on le nomme l’inaudible. Le touchant, on ne le sent pas, on le nomme l’impalpable. Ces trois états dont l’essence est indéchiffrable se confondent finalement en Un.

Lao-Tseu, chap. XIV, Tao Te King.

Le Tao est un processus où tout est dynamique, en mouvement, inter-dépendant et impermanent. Là où la pensée occidentale dit que l’Homme est au centre de tout, que la Nature est là pour nous servir, la pensée Taoïste dit que l’Homme, la Terre et le Ciel font partie d’un tout, qu’ils font UN. L’univers entier est UN. Tout est cohérent, à sa place. Tout ce dont on a besoin est autour de soi, il suffit de regarder.Tout est présent pour quelque chose. L’homme n’est pas important, ce qui prévaut c’est son rôle, son accomplissement.

L’Ego disparaît et là, un nouveau monde s’ouvre.

Le Tao est une pensée qui s’est nourri et a évolué à travers des personnages comme Lao-Tseu (sosie du Père Fouras ?), Tchouang-Tseu, Li-Tseu et de nombreux inconnus. Vous pouvez découvrir leurs ouvrages (même s’il n’est pas sur de qui a écrit quoi, comme il n’est pas sur de qui est qui et qui n’a jamais vraiment existé. Ce qui est certain est que les chinois aiment bien les histoires) : le Tao Te King, Le Tchouang-Tseu, le Vrai Classique du vide parfait. Différentes traductions existent, donc différentes versions, différentes idées, différentes interprétations.

J’ai dit que ce n’était pas facile.

Le Tao est une philosophie (le Tao-Chia) qui se vit plus qu’elle ne s’explique. D’ailleurs, certains en ont fait une religion (le Tao-Chiao) qui est très contrôlée en Chine. Car il faut dire que le Tao est comme une herbe folle qui refuse qu’on la coupe ou qu’on lui dise où pousser.

Le Tao est un enseignement très moderne, très libertaire pour qui sait interpréter les textes.

Et comme l’Univers est fait de cycles, il n’est pas étonnant que les concepts d’un autre temps et d’un autre monde qui n’intéressent plus l’Empire du Milieu, trop occupé à faire de l’argent, viennent nous chatouiller un peu. Nous ne sommes plus nos parents et encore moins nos grands-parents.

Le Tao est une façon de vivre. Nous sommes en pleine mutation, avec une volonté de faire changer les choses et nous avons beaucoup à faire. Réinventer le management pour qu’il donne sens, en fait partie.

 

Lao Tseu et le Père Fouras

Alors ?

*Extrait du Tao Te King de Lao Tseu un peu modifié pour les besoins du billet de ce blog.

cliquez commentez partagez le blog de feng shui phoenix

Une réflexion au sujet de « Le Tao fréquente Fort Boyard ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *