Le monologue de la bibliothèque

la bibliothèque pas feng shui

Lors des études feng shui, un contrôle technique est fait pour les objets, les meubles : origine, fonction, matière, grandeur, état de marche, emplacement. Ils sont observés à la loupe car ils parlent beaucoup. Je vous propose ici une approche différente des articles sur le feng shui. Je vous invite à regarder à travers les yeux de ceux qui restent toute la journée chez vous. Voici donc le premier monologue de ….meubles.

Et j’ai envie de dire, pourquoi pas !

« Je suis éteinte, je suis passée, je baille toute la journée. Ahhh puis je suis serrée comme ça (elle essaye de bouger mais rien n’y fait). Regarde comme j’ai grossi ! Et tout ça sur moi, comme c’est vieillot, c’est du vu, vu et revu. Mais qui voudrait encore de moi ? je suis fagotée n’importe comment. Je suis en vrac. J’ai la sensation de prendre beaucoup de place et en même temps, j’ai le sentiment que personne ne me voit… En fait, je sais. Il ne se passe plus rien. Voilà la vérité. Je suis dépossédée de mon sens. Voilà bien longtemps que personne ne me nourri. Il n’y a plus de place. Pourtant avant (elle se met à sourire), j’étais coquette ! je sortais, je voyageais, on m’invitait, on me chatouillait du bout des doigts. je découvrais plein de choses, des histoires incroyables, des personnages solitaires, des exploits de tous les diables, des savoirs en veux-tu en voilà.  Je faisais sourire, réfléchir, discuter. Ah j’étais bien. J’en avais plein les poches, j’en avais plein les yeux, plein les oreilles, plein la tête…. (silence) Alors maintenant, je ne sais pas… il n’y a plus d’appétit. Peut-être ai-je trop mangé ? peut-être que mon estomac est trop plein ? peut-être que la vie s’est arrêtée, que rien de nouveau arrive  et que je n’ai rien vu… Ou alors ! ou alors ! c’est simplement parce qu’il n’y a plus de place…Si je regarde bien, je vois des copains par terre et sur la table du salon. L’autre jour, j’ai même entendu qu’on lisait dans une autre pièce…  Mais ils devraient être là normalement, sur moi, avec moi…. Comment faire pour les lire ? les mettre bien en avant ? offrir aux visiteurs les belles tranches colorées ? Redonner envie de s’asseoir à coté de moi ?… (elle prend son air coquin) Et si je recrachais les vieux, si je les recrachais tous les uns après les autres ? Et 1, 2, 3, 4, 10, 15 ….Ah je sens que je respire…20, 25 … J’ai l’impression de refaire plaisir autour de moi, on me regarde à nouveau comme un potentiel.  Allez, ouste les livres pas touchés depuis des années !  ouste les acquis acquis ! ouste les encyclopédies jamais utilisées !…..Ohhh….ohhh j’y crois pas, non, je n’y crois pas : un inconnu!! qu’il est beau… comme je suis contente. (reluquant la couverture) Alors voyons voir ce qu’il pénètre dans cette maison… (elle lit le titre) « Un vent nouveau arrive ». Ah j’adore, je me le garde pour ce soir celui-là, tranquille, quand tout le monde sera couché.

La bibliothèque a raison de recracher. Les livres qu’elle a lu, compris, digéré ont été donné. Ils ont repris un sens dans d’autres mains de lecteurs. Les anciens, les usés, les obsolètes ont été jeté. Les aimés ont été gardé. Ainsi, l’espace libre est maintenant occupé par de nouveaux ouvrages, de nouveaux acquis, de nouvelles envies, de nouveaux coups de cœur.

C’est un coup de pied dans la stagnation et dans les blocages.

Et vous, comment est votre bibliothèque ?

Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme.

Alphonse de Lamartine

5 réflexions au sujet de « Le monologue de la bibliothèque »

  1. Elle est un peu à l’étroit dans mon couloir …
    Pourtant bien allégée, le tri a été fait, les livres aimés sont restés, les autres sont partis, donnés, vendus … Et des nouveaux sont arrivés ! Mais elle est beaucoup plus petite qu’avant, elle a besoin de plus de place, hummm … va y avoir des nouveaux changements …
    Mais où la positionner pour qu’elle soit à nouveau bien ? 😉

    Merci pour ton article dépoussiérant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *