L’analyse mystérieuse de Feng Shui Phoenix

Avec toutes ces consultations et ces analyses Feng Shui, je me demande, je m’interroge, je doute même… Comment est-il possible d’aller aussi loin dans le décryptage d’une vie avec de simples éléments ? Comment savoir si l’imaginaire ne prend pas le dessus sans en avoir l’air ?

Je suis fascinée par mes premières analyses Feng Shui. Je suis éblouie par les révélations. Je suis étourdie par les conclusions. J’ai besoin de me jeter dans le vide, d’y aller sans protection. Voir si je peux trouver le chemin, malgré les yeux bandés. Je décide de travailler sur un lieu et une famille que je ne connais pas. Je pose sur la table mon savoir faire et mon intuition afin de mieux m’ancrer dans ma profession. La fameuse intuition n’est pas évidente tant qu’elle n’est pas partagée. Cependant, elle est indispensable pour passer de l’inconnu à l’inconnaissable. Sans trembler.

Trouver un cobaye

Le quoi et le comment sont posés. Reste à trouver qui ? Veux-tu me prêter ta vie le temps d’une étude ? Acceptes-tu que j’entre dans ta maison sans passer par la porte d’entrée ? Je dois tourner la chose pour que cela reste crédible et sans danger. Je dois trouver quelqu’un qui aime les trames un peu barrées.

Buvons des verres pour faire des vers et aller vers une gentille sorcière ! Elle adore les expériences inédites et les histoires fantastiques. J’agite son esprit en lui proposant un marché qu’elle ne peut refuser !

Voici le message énigmatique qui ne suscite pas de panique :

Envoies-moi le plan de ta maison citrouille, les dates de naissance de tous les habitants, des photos de l’intérieur. Ne me dis rien, je ne veux rien savoir. Rendez-vous dans un mois même jour, même heure.

Interview du cobaye

La gentille sorcière Morgane Sifantus

Quelle a été ta réaction quand je t’ai proposé de faire une expérience mystère ?

Déjà, j’étais curieuse. Je connais un peu le Feng Shui et je sais qu’il y a un lien entre toi et le lieu où tu vis, les personnes avec qui tu habites. Je me demandais ce que ça pouvait donner sur quelque chose qui me touche directement. Et puis, j’étais à un moment où je me posais beaucoup de questions. Donc une bonne occasion d’avoir une vision différente de la mienne. J’avais hâte de savoir.

J’ai passé en revue différents pans de ta vie et j’ai enregistré notre échange pour que tu puisses y revenir si besoin. As-tu réécouté l’enregistrement ?

Jamais ! Je n’avais pas besoin. Tout était dit. Tout était inscrit en moi. Sans doute parce que quelque part, je le savais déjà. J’avais juste besoin de le visualiser, de le concrétiser à travers toi. A un moment, tu ne sais plus ce qui est de l’ordre du mental, du ressenti. Quand ça vient de l’extérieur, tu fais la différence entre l’idée, le fantasme, l’intuition.

Qu’est-ce qui t’a le plus surprise ?

Le coté intuitif. La justesse des déductions que tu as faites avec l’analyse Feng Shui.  J’ai été stupéfaite de tout ce que je t’ai dit aussi. Dans la conversation, j’ai partagé des choses que je n’avais pas l’intention de te cacher mais que je ne pensais pas non plus te dire. J’étais avec la bonne personne et chez moi. J’étais protégée. C’est un peu comme quand tu vas chez le médecin parce que tu as mal aux genoux. Tu te libères en parlant pour te rendre compte qu’il y a quelque chose de plus important derrière cette articulation.

Surtout que le genou, c’est l’acceptation du changement, très fort comme exemple*.

Rien ne m’a étonné dans toutes les préconisations matériels. J’avais envie de libération, de trier des choses, de vider depuis un certain temps.

Qu’as-tu fait des préconisations que je t’ai données ?

Nous avons fait beaucoup de choses. Concrètement, la grosse bibliothèque du centre de l’appartement n’existe plus. La majorité des livres a été donnée. J’ai gardé ceux qui avaient un sens pour moi. Le salon est plus grand, plus aéré. Nous avons travaillé sur la terrasse en enlevant beaucoup de choses. La chambre des enfants a été désencombrée. J’ai aussi inversé les photos de mariage. Le couple de ma sœur était en évidence alors que le mien était au-dessus. Il fallait monter le regard.

Ce qui nous avait fait parler de ta relation avec ta sœur.

Et surtout, nous avons complètement réorganisé notre quotidien. Ça a permis à chacun de retrouver sa place et de rééquilibrer le couple. Nous avançons et nos comportements changent.

Une certaine prise de conscience pour ne plus être en pilotage automatique ?

Oui. Maintenant, je continue à donner mes livres, à ranger dès que je vois les choses s’entasser, à jeter les choses qui ne servent à rien. C’est devenu comme un réflexe de vie un peu comme le tri que je fais sans y penser. C’est presque invisible. Les choses changent petit à petit.

Te souviens-tu à quoi correspondent les pièces et y fais-tu attention ?

Il y a une intention dans tout ce que je fais. J’ai trié tout le meuble de mon secteur et y ai mis que des choses à moi. Tu m’as dit que la salle de bain était un lieu de créativité et je sens cette énergie. Je comprends et j’accueille.

Donc tu écris tes livres dans ton bain ?

En tout cas, il se passe plein de choses dans ma tête. Depuis l’année dernière, tellement de choses sont arrivées. Les rencontres, l’écriture du livre…. Tout fait sens, tous les jours sont différents. Ça me donne de l’énergie de voir que tout est relié.

1 an après, est-ce une expérience concluante ?

Oui plus que concluante. Cela devrait se faire régulièrement pour remettre les choses en ordre. Ou à des moments importants de la vie, la retraite, le départ d’un enfant, un conjoint au chômage. Ça aide à comprendre tes intuitions et à les accepter.

Concluante aussi pour moi avec un grand C !

Morgane Sifantus est entrepreneure, blogueuse et écrivaine.

* Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi – Michel Odoul

 

Paratager sur les réseaux sociaux :
  • 39
    Partages

3 Commentaires

  • Emmanuelle BODILLARD posté 31 mars 2016 14 h 26 min

    j’ai hâte de commencer !

  • Nadège Welu posté 9 mai 2016 6 h 54 min

    J’étais très curieuse de comprendre les interactions entre mon environnement et ma vie. J’ai toujours été persuadée du lien entre les éléments, certains parlent de signes, mais plus sérieusement, le lien entre la vie de ma maison et ma vie à travers l’expérience Feng shui m’a réellement interpellée. Je peux mettre en place certains aménagements pour me sentir mieux, mais surtout cela m’a permis d’observer un état des lieux de ma situation personnelle. J’ai pu identifier les axes de changement pour vivre mieux et en congruence. L’illustration de mon parcours à travers l’étude de mon environnement me permet de formaliser mes expériences et lèvent les doutes sur les choix à venir. Le hasard n’existe pas et le passé est un éclaireur du présent. Grand merci d’avoir ouvert de nouvelles portes. Je m’y intéresserai de nouveau pour mon prochain lieu de vie, histoire de créer un lieu harmonieux de développement personnel.

    • Christelle Martinez posté 9 mai 2016 8 h 21 min

      Je t’ai donné les clés et c’est toi qui a ouvert les portes. Je te remercie pour ton témoignage si juste. Beaucoup sont étonnés de l’éclairage qu’apporte le feng shui. Le parallèle entre l’état des lieux de la maison et de la vie est pertinent. Merci Nadège et au plaisir de retravailler sur ta prochaine habitation.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *